7 jours d’innovation – édition du 21 décembre 2021

21 Dec 2021

Chaque mardi, l’équipe du Conseil de l’innovation du Québec vous offre un aperçu de ce qui a retenu son attention en matière d’innovation au cours de la semaine. La mission du Conseil de l’innovation du Québec est de dynamiser le développement de l’innovation au sein des entreprises et de la société québécoise. 

Dans cette édition: le cahier spécial Innovation et collaboration du Journal Les Affaires est disponible, des entreprises québécoises brillent aux États-Unis, le secteur des TI en surchauffe à Montréal, comprendre l’innovation en deux minutes, l’importance de la recherche fondamentale, le plan d’action favorisant un gouvernement ouvert, un nouveau fonds d’investissement pour femmes entrepreneures.

Bonne lecture! Et surtout n’hésitez pas à passer le mot et à faire circuler ce billet hebdomadaire.


Promouvoir 

Le cahier spécial Innovation et collaboration du Journal Les Affaires auquel le Conseil de l’innovation a participé est maintenant disponible. Vous pouvez consulter l’édition complète si vous êtes abonné. Vous pouvez aussi consulter les articles qui sont disponibles en ligne.

« …l’innovation découle de la collaboration. Et si les bonnes idées naissent souvent par accident, le cadre pour en favoriser l’émergence ne doit pas, lui, être laissé au hasard. […] Cela dit, nous avons beau être convaincus que les meilleures idées jaillissent de la confrontation des points de vue, il peut être difficile de savoir de quelle manière la mettre en pratique. Pour vous aider à sauter le pas, nous vous offrons une bonne dose d’inspiration afin de bien finir l’année avec ce spécial innovation. », écrit la rédactrice en chef, Marie Thomas. Le ton est donné pour ce numéro spécial.

Lire les articles disponibles sur le site des Affaires.


Propulser

Quelques entreprises québécoises brillent aux États-Unis. Les celliers intelligents d’Alfred Technologies viennent de s’y installer. Alfred propose entre autres une application mobile qui permet aux propriétaires de celliers privés de proposer leurs vins sur le marché de la revente, de même que gérer leurs réserves de vin et connaître le meilleur moment pour consommer leurs bouteilles.

Lire l’article concernant Alfred paru dans Le Soleil.

Le savoir-faire québécois a aussi été mis en valeur lors d’un récent salon portant sur les technologies immobilières à New York. C’est notamment le cas de BrainBox AI, qui conçoit un logiciel d’optimisation du fonctionnement des systèmes CVC (chauffage-ventilation-climatisation) des bâtiments grâce à l’intelligence artificielle, et de SmartPixel, ​​qui fabrique des équipements de diffusion et des logiciels permettant une visite virtuelle en 3D de projets immobiliers résidentiels.

Lire l’article paru dans La Presse.


La pandémie n’a pas ralenti la croissance du secteur montréalais des technologies de l’information, bien au contraire. Avec l’embauche de 30 000 professionnels depuis 2016 et, surtout, un bond de 15,7 % pendant la pandémie, Montréal s’impose comme le champion de la croissance du secteur parmi 14 métropoles nordaméricaines. Par contre, la pénurie de la main-d’oeuvre frappe fort en ce moment, et pas seulement à Montréal. C’est partout au Québec que les travailleurs des TI se font rares.

Lire l’article paru dans Le Devoir et celui paru dans La Presse Plus.

Le gouvernement du Québec a décidé d’agir afin d’encourager des travailleurs à se requalifier dans ce secteur. Le ministre Jean Boulet a déjà fait des annonces en ce sens. La semaine dernière, il a par ailleurs consenti un investissement supplémentaire de plus de 151 M$ pour répondre aux besoins de main-d’œuvre en TI.

Lire le communiqué de presse complet.


Inspirer 

La chaîne YouTube Innovation 110 % est dédiée au leadership en innovation centrée sur l’humain. Elle s’adresse aux intrapreneurs et entrepreneurs qui ont décidé de passer à l’action et d’innover à leur façon.

Sur cette chaîne, Fabrice Briatte, qui a récemment joint l’équipe du Conseil d’innovation du Québec, présente des conseils inspirants et des classes de maître en innovation.  

Dans sa plus récente vidéo, Fabrice explique comment Comprendre l’innovation en 2 minutes.


Orienter

Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales, le Fonds monétaire international (FMI) est d’avis que l’investissement public dans la recherche fondamentale est rentable.

Alors que la recherche appliquée est importante pour mettre des innovations sur le marché, la recherche fondamentale élargirait la base de connaissances nécessaire à des progrès scientifiques révolutionnaires. De plus, puisque la recherche fondamentale n’est pas liée à un produit ou à un pays particulier, elle peut être combinée de manière imprévisible et utilisée dans différents domaines. Elle aurait donc le potentiel de se diffuser plus largement et de rester pertinente plus longtemps que les connaissances appliquées.

Lire l’article paru dans Vecteurs Économie et Innovation.


Le gouvernement du Québec a publié la semaine dernière un plan d’action favorisant un gouvernement ouvert 2021-2023. Ce plan contient 5 engagements pour pourraient permettre au gouvernement d’innover davantage, tout en donnant de nouveaux outils aux entreprises, pour innover à leur tour.

Les 5 engagements sont de :

  • démocratiser les données ouvertes;
  • favoriser le libre accès aux articles scientifiques financés par les Fonds de recherche du Québec;
  • améliorer les consultations publiques numériques;
  • favoriser les petites acquisitions en technologies de l’information, en créant la plateforme Échanges entre conceptrices et concepteurs;
  • former le personnel de l’État quant à l’utilisation du logiciel libre.

Consulter le détail des engagements.


Connecter 

Les femmes entrepreneures ont plus de difficulté à obtenir du financement. Afin de changer la donne, deux femmes d’affaires, Christine Beaubien et Annick Charbonneau, viennent de lancer un fonds de capital de risque, le fonds Accelia Capital, Elles ont reçu l’appui financier du gouvernement du Québec, qui y injectera une somme maximale de 25 millions par le biais d’Investissement Québec.

Le fonds, qui vise une taille de clôture de 50 millions, investira principalement dans des entreprises en démarrage qui développent ou intègrent de nouvelles technologies et qui « accélèrent la transformation numérique du Québec ». Un des objectifs est de financer 70 % d’entreprises à propriété féminine ou dans lesquelles au moins une femme occupe un poste de direction ou est actionnaire avec une participation minimale de 15 % des capitaux propres de l’entreprise.

Lire la nouvelle parue dans La Presse.


Vous souhaitez porter à notre attention des réalisations concrètes et des initiatives porteuses en matière d’innovation? Écrivez à [email protected]