Faire de l’impact socio-environnemental positif une opportunité d’affaires stratégique

24 Sep 2021

Selon Hugo Steben, directeur de l’entrepreneuriat social à la Maison de l’innovation sociale, les entreprises ont tout intérêt à mettre en place des initiatives qui ont un impact sociétal ou environnemental. Cela pourrait bien les servir autant auprès de leur clientèle que de leurs employés.

Il est venu présenter sa vision lors de l’Événement Les Affaires Gestion de l’innovation, qui était présenté le 31 août dernier. « Les entreprises ont définitivement un rôle à jouer dans la relance post-pandémique et pas seulement au niveau économique. Elles peuvent aussi contribuer positivement à la relance sociale et environnementale ». 

Les consommateurs

  • 88% des consommateurs s’attendent à ce que la marque qu’ils achètent les aide à faire une différence positive sur le monde;
  • 55% des consommateurs sont prêts à payer plus cher pour les produits et services de compagnies engagées à avoir un impact positif sur la société et l’environnement.

Les employés

  • 64% des Milléniaux n’accepteront pas un emploi si leur employé n’a pas une politique de responsabilité sociétale (RSE) forte;
  • 83% seraient plus fidèles à une entreprise qui les aide à contribuer positivement aux grands enjeux sociaux et environnementaux.

Une définition de l’innovation sociale

« Une innovation sociale est une nouvelle idée, approche ou intervention, un nouveau service, un nouveau produit ou une nouvelle loi, un nouveau type d’organisation qui répond plus adéquatement et plus durablement que les solutions existantes à un besoin social (ou environnemental) bien défini, une solution qui a trouvé preneur au sein d’une institution, d’une organisation ou d’une communauté et qui produit un bénéfice mesurable pour la collectivité et non seulement pour certains individus… » 

Source: Réseau Québécois en Innovation Sociale

Pourquoi faire de l’innovation sociale?

Bien sûr, les entreprises sont constamment prises dans le dilemme « profit vs impact social ». Cependant, M. Steben est convaincu qu’il est possible de concilier les deux. « Il est possible d’accroître la compétitivité des organisations tout en améliorant simultanément et de manière planifiée les conditions économiques, sociales et environnementales des communautés dans lesquelles elles opèrent », dit-il.

On peut faire de l’innovation sociale par choix personnel, parce qu’un réglementation nous y incite, mais cela peut aussi devenir un facteur de différenciation face à la compétition ou même une nouvelle opportunité d’affaires. L’innovation sociale permet même, dans certains cas, d’augmenter la performance des organisations et de leur permettre d’accéder à de nouveaux axes de croissance, selon M. Steben. 

Il a donné quelques exemples québécois :  

  • Loop, qui combat le gaspillage alimentaire en récupérant des aliments rejetés pour la vente dans l’industrie alimentaire et en les transformant pour en faire des breuvages;
  • Ultranauts, qui offre des services d’ingénierie de la qualité, grâce à son équipe composée à 75% d’individus ayant un trouble du spectre de l’autisme.

Une vision d’entreprise

La vision d’impact doit s’intégrer dans la vision globale de l’organisation. Elle doit faire du sens et ne pas être désincarnée du reste des activités. Elle doit aussi être en adéquation avec la capacité d’innover à l’intérieur de l’organisation. Y a-t-il une ouverture à l’expérimentation et à l’échec? Les employés seront-ils résilients dans un contexte changeant? Quelqu’un est-il prêt à documenter les résultats et les apprentissages?

M. Steben invite les entreprises qui désirent passer à l’action à envisager l’une de celles-ci : 

  1. Si vous souhaitez développer vos compétences en innovation sociale

suivez la formation « L’innovation sociale, un levier stratégique de performance pour votre organisation » à l’hiver 2022, École des Dirigeants (HEC Montréal) 

  1. Si votre organisation souhaite entreprendre une démarche d’innovation sociale :

informez-vous sur l’Incubateur organisationnel et abonnez-vous aux communications (infolettre, Facebook, LinkedIn) de la Maison de l’innovation sociale

  1. Si vous connaissez des leaders de projet à impact social et environnemental 

informez-vous sur l’Incubateur civique de la Maison de l’innovation sociale  (Appel à candidature: 20 septembre au 31 octobre 2021 • Parcours: mi-janvier à mi-juin 2022)

« Lancez-vous par petits pas et avec humilité. C’est la meilleure façon d’avancer. Il faut commencer quelque part », a conclu M. Steben pour inviter les participants à l’action.