Programme conjoint de recherche PRIMA Québec
National Research Foundation (NRF) of Korea
Pour soutenir et concrétiser les projets collaboratifs internationaux de recherche et d’innovation des universités, des établissements d’enseignement collégial, des institutions et des entreprises. Ce programme vise à la fois à renforcer les partenariats de recherche existants entre la Corée et le Québec et à établir de nouveaux partenariats en favorisant la collaboration des établissements d’enseignement et des entreprises de ces deux territoires. Les objectifs sont de :
-Accroître la collaboration en recherche entre les universités et les entreprises, ainsi que la collaboration internationale, intersectorielle et interorganismes.
-Augmenter la visibilité des chercheurs québécois et de leurs établissements à l’échelle nationale et internationale.
-Favoriser le perfectionnement de chercheurs visant à améliorer leur compétitivité dans les marchés d’avenir du Québec en menant à bien des projets de R-D.
-Financer un maximum de deux projets par l’entremise de la proposition de programme conjoint de recherche PRIMA Québec-NRF de 2021.
Le dépôt des demandes se fait par appels à projets.
PRIMA Québec - Pôle de recherche et d'innovation en matériaux avancés

Services

Les organismes admissibles sont les universités, les établissements de recherche et les entreprises (particulièrement les PME) basés en Corée et dans la province de Québec. Les consortiums admissibles sont ceux qui sont composés d’au moins quatre partenaires (2 + 2), soit deux partenaires coréens et deux partenaires québécois. Les partenaires de chaque territoire doivent comprendre au moins une université ou un établissement de recherche et au moins une entreprise, et le coordonnateur de chaque consortium doit être un représentant d’une université ou d’un établissement de recherche. Les demandeurs doivent permettre la formation de personnel hautement qualifié (PHQ). PRIMA Québec encourage la présentation de projets portant sur le développement de matériaux avancés appliqués aux secteurs phares du Québec, tels que le transport et les infrastructures, l’énergie, l’environnement, l’électronique, la santé et la chimie.
  • L’aide financière prend la forme d’une contribution non remboursable et non récurrente pouvant atteindre 50 % des dépenses admissibles de la partie québécoise avec un financement public maximum de 163 000$/an.
  • Les dépenses couvertes englobent les frais de R&D, les frais indirects de recherche ou encore frais de gestion.
  • Les projets doivent démontrer une participation équilibrée des parties québécoises et étrangères tout au long de leur déroulement. Une contribution financière en espèces totalisant au moins 20 % des dépenses admissibles au Québec est exigée du milieu preneur québécois et une contribution en espèces ou en nature totalisant au moins 30 % des dépenses globales du projet du consortium Québec-Corée est exigée pour l’ensemble des partenaires étrangers du projet.

Vous avez des questions?

Contactez l’expert directement !