7 jours d’innovation – édition du 19 octobre 2021

19 Oct 2021

Chaque mardi, l’équipe du Conseil de l’innovation du Québec vous offre un aperçu de ce qui a retenu son attention en matière d’innovation au cours de la semaine. La mission du Conseil de l’innovation du Québec est de dynamiser le développement de l’innovation au sein des entreprises et de la société québécoise. 

Dans cette édition : deux prix pour le Pôle d’innovation et d’intelligence artificielle du CHUM, les technologies vertes en Mauricie, un robot qui cueille des brocolis, les bâtiments durables ont la cote à Québec, les meilleures pratiques d’innovation dans les collectivités américaines, Femmessor devient Evol, et plus encore!

Bonne lecture! Et surtout n’hésitez pas à passer le mot et à faire circuler ce billet hebdomadaire.


Promouvoir 

L’équipe du Pôle d’innovation et d’intelligence artificielle du CHUM remporte le Prix Innovation, qui célèbre les produits perturbateurs et les innovations qui changeront les habitudes de demain, et le prix Innovateur en chef du Québec, qui célèbre la créativité et l’innovation des entreprises du Québec lors de l’événement MTL Connecte. Toutes nos félicitations à l’équipe!

L’équipe du Pôle d’innovation et d’intelligence artificielle (IA) du CHUM remporte le prix Innovation,. 

Le rôle du Pôle, dirigé par Kathy Malas, adjointe au PDG du CHUM, est d’inspirer les personnes et les équipes, de catalyser l’innovation au sein de l’organisation, et de l’amplifier dans l’écosystème avec la collaboration de ses partenaires. 

Pour en savoir plus et visionner une courte vidéo qui présente le Pôle d’innovation et d’IA.


Propulser

La Mauricie serait en voie de devenir un riche berceau de technologies vertes. Par contre, pour plusieurs entreprises du secteur, le proverbe « nul n’est prophète en son pays » s’applique parfaitement.

Waste Robotics, spécialisée dans la fabrication de robots conçus pour trier les matières résiduelles et plusieurs matériaux recyclables déposés dans un même bac, réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’international. La PME évolue pourtant dans un secteur où « les compétiteurs se comptent, en ce moment, sur les doigts d’une seule main ».

Même constat chez Ingenext qui, après seulement 18 mois d’existence, réalise déjà plus de 80 % de ses ventes ailleurs au Canada et aux États-Unis. Elle est une des rares entreprises sur la planète spécialisée dans le commerce de pièces usagées de véhicules électriques, de modules électroniques ainsi que de contrôleurs de batterie et de moteurs.

Lire l’article complet paru dans Les Affaires.

Du côté de Varennes, c’est la firme Lapalme Agtech qui retient l’attention en ce moment. L’entreprise a développé avec l’aide de l’Institut national d’optique (INO) et le Centre de robotique et de vision industrielle (CRVI), un robot qui cueille de façon automatisée les brocolis dans les champs. Le SAMI 4.0 est un système tracté — c’est-à-dire couplé à un tracteur de ferme — détecte, positionne et caractérise les brocolis à l’aide de l’intelligence artificielle. 

Apprenez-en plus dans cet article paru dans Le Soleil.


Inspirer 

Même s’il n’existe pas encore de programmes pour encourager les entreprises à bâtir vert, de plus en plus d’initiatives d’affaires favorisent l’émergence de projets de bâtiments durables. La région de Québec est particulièrement fait figure de modèle en ce sens. De nombreux bâtiments commerciaux, industriels et institutionnels s’y démarquent par leur performance écoénergétique et par leur durabilité. 

Découvrez-les dans cet article paru sur le Portail Constructo.


La Presse offre un portrait de Dave Caissy. Il fait carrière en gestion de l’innovation depuis un quart de siècle. Les entreprises manufacturières, les grandes sociétés d’État, les principaux acteurs économiques, tant au Québec qu’à l’étranger, savent où le trouver quand il est question de définir les grands enjeux de l’innovation. Selon lui, les entreprises québécoises « sont très innovantes », mais elles n’ont pas toutes les moyens financiers pour réaliser leurs objectifs.

Lire l’article dans La Presse.


Orienter

Aux États-Unis, les responsables de bureaux d’innovation des États et des collectivités locales partagent leurs meilleures pratiques d’innovation. Elles sont énumérés dans une publication parue sur Vecteurs du ministère de l’Économie et de l’Innovation. 

  1. La manière dont vous construisez les choses est tout aussi importante que ce que vous construisez.
  2. Déterminez les parties prenantes à l’avance.
  3. Il faut bâtir la confiance des employés, qui peuvent craindre que de nouvelles pratiques ne leur coûtent leur emploi.
  4. N’ayez pas peur de commencer petit. Tous les projets ne doivent pas nécessairement être gigantesques, vastes et grandioses.
  5. Comparez où se situe votre « carré de sable » par rapport aux autres et fixez des objectifs clairs.
  6. L’innovation engendre plus d’innovation; la communication au sujet des activités d’innovation est donc indispensable.
  7. Pour un appui soutenu, le parrainage de la haute direction est essentiel.
  8. Engagez-vous à réaliser un examen transparent des réussites et des échecs.

Lire la nouvelle complète.


Plus près de nous, au Québec, Éric Bosco, le chef du développement des affaires et des partenariats chez Mitacs, signe une lettre ouverte paru dans La Presse Plus. Il écrit que « l’un des freins au succès soutenu et à la productivité des PME d’ici est l’absence marquée d’investissements en recherche et développement (R-D), en innovation et en commercialisation des connaissances tirées de nos établissements postsecondaires ».

Il croit que la pandémie a mis en lumière, « l’urgence d’investir dans la R-D, l’innovation et la technologie directement auprès des PME afin de les accompagner avec confiance dans leurs virages technologiques et sectoriels nécessaires, pour leur permettre d’évoluer, d’innover et, ultimement, de rayonner ».

Selon lui, les gouvernements doivent « renouveler leur appui envers l’établissement de liens privilégiés entre les PME et le secteur postsecondaire, afin d’aider les entreprises à faire face à la myriade de problèmes auxquels elles sont confrontées ».

Lire la lettre ouvert d’Éric Bosco.


Connecter 

Femmessor poursuit sa transformation amorcée plus tôt cette année et change d’identité pour devenir Evol. L’évolution de l’organisme vise à mieux répondre aux besoins d’un écosystème d’entrepreneuriat élargi et à soutenir le démarrage, la croissance et l’acquisition des entreprises qui le composent.

Evol dispose maintenant d’une enveloppe de 52,5 millions de dollars pour soutenir, par le biais de prêts conventionnels allant de 20 000 $ à 450 000 $, des projets de démarrage, de croissance, d’acquisition et de relève d’entreprises à propriété inclusive et diversifiée, engagées dans une démarche de développement durable.

Plus précisément, les entrepreneurs admissibles doivent :

  • être issus d’une communauté sous-représentée en entrepreneuriat (femmes, personnes racisées, personnes immigrantes, membres des Premières Nations, Inuits, communauté LGBTQ2+ ou personnes handicapées);
  • détenir au moins 25 % des parts et des votes de l’entreprise et occuper un poste stratégique au sein de celle-ci;
  • démontrer que l’entreprise a adopté, ou s’engage à adopter, des pratiques de développement durable inspirées des 17 objectifs de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Pour obtenir plus d’informations à ce sujet, visitez le site Web d’Evol.


Depuis août 2021, le processus de consultation en lien avec le Plan d’action en entrepreneuriat (PAE) 2022-2025 est entamé. Il vise à mettre en place des mesures différentes, novatrices et plus flexibles afin de stimuler différentes facettes de l’entrepreneuriat, notamment en lien avec la reprise et le transfert d’entreprises, y compris celles d’économie sociale.

Si vous avez cédé votre entreprise au cours des dernières années ou êtes un repreneur d’entreprise, c’est le moment de nous faire part de vos idées. Le ministère de l’Économie et de l’Innovation souhaite mieux comprendre votre réalité et vous invite à répondre à un court questionnaire. Les données colligées permettront de mieux vous représenter et de bâtir un plan d’action à votre image.

Pour répondre au sondage.


Vous souhaitez porter à notre attention des réalisations concrètes et des initiatives porteuses en matière d’innovation? Écrivez à [email protected]