Conseil de l'innovation du Québec - logo CIQ - logo du conseil de l'innovation du Québec

Édition du 1 mars 2022

Chaque mardi, l’équipe du Conseil de l’innovation du Québec vous offre un aperçu de ce qui a retenu son attention en matière d’innovation au cours de la semaine. La mission du Conseil de l’innovation du Québec est de dynamiser le développement de l’innovation au sein des entreprises et de la société québécoise.

Dans cette édition: les objets connectés et l’innovation, le fonds d’investissement Eurêka, démocratiser la réalité augmentée, des biocarburants pour le Saint-Laurent, un manifeste qui invite à retrouver le sens de la communauté, portrait des entreprises hautement performantes, les tendances dans les milieux de travail et un appel à projet pour le secteur des technologies propres.

Bonne lecture! Et surtout n’hésitez pas à passer le mot et à faire circuler ce billet hebdomadaire. 


Promouvoir

L’industrie des objets connectés est en croissance fulgurante. Actuellement, on compte 4,5 objets connectés par personne. En 2030, ce nombre aura doublé pour atteindre 9 objets connectés par habitant. Comment cette industrie pourrait-elle jouer un rôle pour propulser l’économie du numérique et de l’intelligence artificielle? Luc Sirois propose 5 étapes pour y arriver (tirées d’une conférence qu’il a récemment donnée pour AIoT Canada).

Lire l’article publié sur notre blogue.


Par ailleurs, Luc Sirois a aussi participé, la semaine dernière, à l’annonce du nouveau fonds d’investissement Eurêka. Le gouvernement du Québec va injecter jusqu’à 100 millions dans ce fonds qui sera géré par Investissement Québec. Il vise plus précisément à aider les entreprises en préamorçage à commercialiser des innovations issues de la recherche publique québécoise. Eurêka n’investira pas toujours directement dans les entreprises. Il prendra surtout des participations dans des fonds de capital de risque qui vont eux-mêmes investir dans les entreprises ciblées. Eurêka offrira aussi de l’accompagnement par l’intermédiaire de la société de valorisation Axelys.

Lire le communiqué de presse de l’annonce.

Voir notre capsule vidéo résumant l’annonce.


Propulser

Amir Baradaran veut simplifier au maximum la création de contenus en réalité augmentée (RA). Il souhaite que la plateforme sur laquelle il travaille, BXR, devienne un outil de démocratisation de la création de contenu en RA, à l’image de ce que sont Squarespace et Wix pour la création de sites web.

« On veut amener les créateurs de contenus comme les enseignants, les artistes, les médias et tous les autres qui ne sont pas formés pour coder à s’approprier la réalité augmentée en fonction de leurs besoins », dit-il.

Lire l’article paru dans La Presse Plus.


L’industrie maritime travaille à développer des carburants autres que le diésel afin de réduire les gaz à effet de serre émis par les navires. Le centre de recherche Innovation maritime de Rimouski souhaite notamment faire partie de la solution et réalise des études pour évaluer le potentiel d’une dizaine de recettes différentes de biocarburants. La compagnie maritime Groupe CSL (Canada Steamship Lines) s’est également engagée dans la même direction. L’an dernier, elle a utilisé des biocarburants pour propulser la moitié de sa flotte canadienne.

Découvrir les initiatives en cours dans ce reportage de Ici Bas-Saint-Laurent.


Inspirer

Quels apprentissages faut-il tirer de la crise sanitaire? L’organisme Le Printemps numérique vient de publier son manifeste pour une intelligence numérique collective et partagée. Selon l’organisme, « le Manifeste est une invitation à nous rassembler et à retrouver notre sens de la communauté ».

« Quel que soit le rapport que nous entretenons collectivement face à ces bouleversements, nous savons que le monde de la technologie fait partie de la réponse, à condition toutefois que nous soyons collectivement engagés dans une démarche ouverte, inclusive et rassembleuse qui place les idées, les individus et les organisations au cœur de cette transition. Une transition à laquelle nous devrons participer de manière solidaire et durable, sous le signe de l’intelligence numérique », écrit Guillaume Aniorté, président du conseil d’administration en introduction du document.

Consulter le Manifeste complet.


Orienter

Deux articles, publiés dans le Vecteur – Économie et Innovation du ministère de l’Économie et de l’Innovation, ont retenu notre attention cette semaine.

Tout d’abord, le Brookfield Institute for Innovation + Entrepreneurship (BII+E), en partenariat avec Innovation Policy Lab, a tenté de dresser un portrait des entreprises hautement performantes au Canada. Il ressort de l’étude que les entreprises à forte croissance sont à l’origine de la majeure partie de la croissance de la productivité. Elles sont les principales responsables de l’augmentation de la qualité des emplois au Canada, emploient dix fois plus de personnes que les autres catégories d’entreprises et offrent un salaire moyen supérieur dans presque toutes les industries et régions économiques du Canada, notamment dans le domaine des technologies. Elles sont aussi de cinq à dix fois plus susceptibles de faire de l’exportation que les autres entreprises.

Lire l’article complet.


Ensuite, le Harvard Business Review a publié un article qui liste onze tendances qui devraient façonner les lieux de travail en 2022. Parmi celles-ci, notons que :

  • Les questions de justice et d’équité seront déterminantes pour les entreprises.
  • Certaines entreprises choisiront de raccourcir la semaine de travail au lieu d’augmenter les salaires afin de favoriser la rétention de leurs employés.
  • Les outils utilisés pour le travail à distance pourraient servir à mesurer la performance.
  • Les employeurs utiliseront le bien-être pour mieux comprendre leurs employés.
  • Les dirigeants prendront plus en considération la santé physique de leurs employés

Découvrir les autres tendances.


Connecter

L’accompagnateur des entreprises en technologies propres 2 dégrés lance un appel à projets pour son parcours d’incubation pour des projets en pré-démarrage ou en démarrage. Les incubés bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de 20h et de formations mensuelles, en plus d’avoir accès à un réseau de plus de 75 entrepreneurs en résidence, experts et ambassadeurs. Les secteurs recherchés sont les suivants : Énergies renouvelables, Innovation énergétique, Environnement (eau, air et sols), Valorisation des matières résiduelles. Les candidatures sont acceptées jusqu’au 6 avril.

En savoir plus sur l’appel à projets.


Vous souhaitez porter à notre attention des réalisations concrètes et des initiatives porteuses en matière d’innovation? Écrivez à [email protected]

Partager 

Le bulletin de veille 7 jours d'innovation bientôt livré dans votre boîte courriel

Notre équipe prépare une infolettre qui vous permettra de recevoir directement dans votre boîte courriel l’édition hebdomadaire du bulletin de veille 7 jours d’innovation. Remplir le formulaire pour la recevoir dès qu’elle sera disponible.
Confirmation
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire d'autres nouvelles