Conseil de l'innovation du Québec - logo CIQ - logo du conseil de l'innovation du Québec
Programme de transformation alimentaire
Volet 2 : Productivité de la main-d’œuvre
La compétitivité des entreprises du secteur de la transformation alimentaire est tributaire de leur capacité à relever les défis auxquels elles sont confrontées. De manière générale, pour l’ensemble du secteur, la pénurie de main-d’œuvre qui sévit et l’intensification de la concurrence constituent les problèmes à régler en priorité.

Ainsi, le manque important de main-d’œuvre au Québec dans le secteur de la transformation alimentaire compromet, d’une part, l’utilisation efficiente des installations des entreprises, et d’autre part, la capacité de ces dernières à saisir des occasions de marché. Afin de pallier ce problème, les entreprises doivent accroître la productivité de leur main-d’œuvre, ce qui requiert des investissements importants.

Le programme ​transformation alimentaire volet 2 : Productivité de la main-d’œuvre, a pour objectif spécifique d'accroître la productivité de la main-d’œuvre des entreprises par l’automatisation et la robotisation des procédés et des systèmes intégrés de gestion d’entreprise.
Olivier Paquet
MAPAQ - Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec
Type de Programme : Provincial
Palier gouvernemental : Subvention

Services

Pour être admissibles, les projets doivent respecter les conditions suivantes :
• Avoir des dépenses admissibles d’au moins 50 000 $;
• Avoir une durée maximale de 36 mois à compter de la date d’octroi de l’aide financière;
• Présenter un gain de productivité de la main-d’œuvre démontré par un diagnostic;
• Concerner les activités de transformation alimentaire ou les autres activités reconnues par le Ministère et réalisées par le demandeur;
• Consister en au moins l’un des projets suivants :
L’automatisation, la robotisation ou la numérisation de procédés;
L’implantation ou l’adaptation de progiciel de gestion intégré.

Pour les entreprises qui exploitent une cuisine centrale, seule cette dernière peut faire l’objet d’un projet dans le cadre de ce volet.

L'entreprise doit avoir:
Chiffre d’affaires minimum de 300 000 $ lié aux activités de transformation alimentaire ou aux autres activités reconnues par le Ministère
Des capitaux propres minimums de 100 000 $
  • Le dépôt des projets se fera en continu jusqu’au 30 septembre 2025 ou jusqu’à l’épuisement des crédits, selon la première éventualité. Les documents servant au dépôt des demandes seront disponibles le 15 ​avril prochain.
  • Taux maximal d’aide financière: 50 % des dépenses admissibles
  • Bonification de l’aide financière: 10 % pour les projets répondant à des priorités ministérielles ou gouvernementales. Dans le cas de l’achat d’équipements d’un fournisseur immatriculé au Registre des entreprises du Québec, la bonification s’applique uniquement à la dépense admissible et non à l’ensemble des dépenses admissibles.
  • Montant minimal d’aide accordé: 25 000 $
  • Montant maximal d’aide: 150 000 $ par établissement pour la durée du Programme
  • Type de contribution du demandeur et des partenaires: En espèces
  • Financement privé minimal du demandeur: 20 % des dépenses admissible

Vous avez des questions?

Contactez l’expert directement !