Conseil de l'innovation du Québec - logo CIQ - logo du conseil de l'innovation du Québec
Programme d’emploi et de compétences des jeunes
Dans le cadre du Programme d'emploi et de compétences des jeunes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) versera approximativement 13,5 millions de dollars aux projets qui emploient des jeunes et des jeunes confrontés à des obstacles à l'emploi. Chaque projet pourra recevoir jusqu'à 14 000 $ en fonds de contrepartie pour embaucher un employé. AAC est l'un des nombreux ministères fédéraux qui participent à la Stratégie d'emploi et de compétences des jeunes.
GC - Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
Type de Programme : Fédéral
Palier gouvernemental : Actif
Particularité : Moins de 35 ans

Services

Pour être admissibles, les employeurs doivent répondre à tous les critères suivants :

- Vous êtes une organisation qui œuvre dans le domaine de l'agriculture et qui peut offrir aux jeunes des expériences de travail ainsi que l'occasion d'acquérir des compétences en agriculture au Canada.
- Vous êtes une entité juridique habilitée à conclure des accords contraignants.
- Vous êtes responsable du recrutement et de la vérification de l'admissibilité des participants aux activités du Programme d'emploi et de compétences des jeunes (PECJ).
- Vous ne pouvez pas vous embaucher vous-même pour un projet (par exemple, les propriétaires uniques ne peuvent pas être l'employeur et l'employé).
  • Le programme prévoit une aide à hauteur de 50 % du salaire, jusqu'à concurrence de 14 000 $. Les employeurs suivants dont la demande est acceptée peuvent recevoir 80 % du total des coûts admissibles, jusqu'à concurrence de 14 000 $ : les personnes et les organisations autochtones; les employeurs qui embauchent un jeune confronté à des obstacles à l'emploi.
  • Le programme prévoit également un soutien supplémentaire pouvant aller jusqu'à 5 000 $ pour compenser l'obstacle à l'emploi auquel est confronté l'employé embauché.
  • Si un jeune confronté à des obstacles doit déménager à un autre endroit au Canada, les dépenses raisonnables directement liées à son déménagement peuvent également être admissibles au titre des dépenses liées aux obstacles à l'emploi. Les dépenses liées aux obstacles à l'emploi seront couvertes à 80 % et ne pourront pas dépasser 5 000 $. Des frais de réinstallation approuvés au préalable peuvent également être admissibles dans le cas des jeunes qui n'ont pas d'obstacles, à hauteur de 50 % du financement, jusqu'à concurrence de 5 000 $.

Vous avez des questions?

Contactez l’expert directement !