Conseil de l'innovation du Québec - logo CIQ - logo du conseil de l'innovation du Québec

Édition du 7 juin 2022

Chaque mardi, l’équipe du Conseil de l’innovation du Québec vous offre un aperçu de ce qui a retenu son attention en matière d’innovation au cours de la semaine. La mission du Conseil de l’innovation du Québec est de dynamiser le développement de l’innovation au sein des entreprises et de la société québécoise. 

Dans cette édition : la Plan québécois en entrepreneuriat, le nouveau pavillon du Collègue Durocher Saint-Lambert, la startup Créativité Québec, la première cohorte du programme Hypercroissance Québec, et si on passait à l’industrie 5.0, changer de paradigme pour innover, les edtechs prendront leur envol au Centech, l’incubateur Zú veut faire émerger la force créative du Québec et bien plus!

Bonne lecture! Et surtout n’hésitez pas à passer le mot et à faire circuler ce billet hebdomadaire.


Promouvoir 

Pourquoi les entreprises québécoises investissent-elles moins en innovation? Cette question est constamment dans les pensées de Luc Sirois, l’innovateur en chef. Il en a fait part au journaliste Stéphane Rolland de La Presse canadienne récemment.

Les chiffres lui donnent raison : « De nombreuses statistiques démontrent le retard que prennent les entreprises québécoises en matière d’innovation, notamment : le déclin des dépenses en R & D, le faible nombre d’entreprises qui développent de nouveaux produits et services ou la part des entreprises qui ont entrepris leur transformation numérique ».

Selon Luc Sirois, il existe une certaine réticence de la part des entrepreneurs lorsque vient le temps d’envisager des changements au sein de leur entreprise, il y a un inconfort avec le risque et la peur de l’échec est bien présente. Il aimerait bien sûr contribuer à renverser la tendance.

Lire l’article paru dans La Presse.


 

Le gouvernement du Québec, de son côté, est définitivement en mode action afin de favoriser la création d’entreprises dans la province. Après la Stratégie québécoise de recherche et d’investissement en innovation qui contient un volet entrepreneuriat, le ministère de l’Économie et de l’Innovation a dévoilé le Plan québécois en entrepreneuriat 2022-2025 la semaine dernière.

Disposant d’un cadre financier de 121,7 millions $, le Plan se décline en deux axes d’intervention :

  • Valoriser les entrepreneurs et mettre à leur disposition du soutien et des outils de qualité.
  • Assurer un environnement d’affaires propice à la croissance des entreprises.

Consulter le Plan québécois en entrepreneuriat.


Propulser

Fondé en 1910, le Collège Durocher Saint-Lambert, un organisme sans but lucratif qui accueille 2 300 élèves de niveau secondaire, n’a pas pris une ride et se pose même comme un établissement d’enseignement innovant. La vision pédagogique propose de créer des ponts entre les communautés et de faciliter le partage des ressources et d’expertise entre école, communauté, milieu des affaires et experts. 

Un tout nouveau pavillon a été inauguré dans les dernières semaines. Baptisé l’Alinéa, l’endroit s’articule autour de trois pôles d’expertise: le développement durable, le numérique au service du citoyen et la créativité et l’entrepreneuriat. On retrouve à l’Alinéa un lieu de rassemblement, des classes extérieures, de grandes terrasses, un espace de travail collaboratif pour chacun des pôles d’expertise, un espace café et une serre. 

Que ce soit pour travailler dans un nouvel environnement, avec de nouveaux outils, en mode créatif, en mode multidisciplinaire, en collaboration, etc., chacun pourra y trouver sa place et développer des projets dont la finalité devra être l’impact positif. C’est en effet l’une des missions de l’Alinéa : innover, certes, mais surtout faire preuve de créativité pour trouver des solutions aux enjeux sociaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

Visiter le site Web du Collège.

Visionner une vidéo qui présente l’idée derrière l’Alinéa (avec la participation de Luc Sirois)


 

Parlant d’éducation et d’innovation, la startup Créativité Québec s’est donné pour mission d’outiller le Québec avec les compétences essentielles pour réussir au 21e siècle. Pour y parvenir, l’entreprise offrira des formations en ligne ainsi que des ateliers hybrides. De plus, des compétitions d’innovation seront aussi organisées pour permettre de mettre en pratique les apprentissages acquis et de passer à l’action. Des formations sur la prise de risque, la pensée design, l’empathie et l’économie circulaire sont actuellement en phase pilote. Plus tard cette année, la plateforme devrait être ouverte plus largement. 

Découvrir Créativité Québec.


 

Startup Montréal a dévoilé la semaine dernière les 11 entreprises qui ont été sélectionnées pour faire partie de la première cohorte du programme Hypercroissance Québec. Ces entreprises présentent un fort potentiel de croissance dans divers secteurs dynamiques tels que la finance, les soins de santé, la construction et les technologies de l’information. Elles bénéficieront d’un accompagnement personnalisé de 9 mois, centré sur le développement des cadres par le biais de coaching, de mentorat et de missions commerciales.

Découvrir les entreprises choisies.


Inspirer

Albert Einstein disait « Un problème ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé ».

Il faut donc changer de paradigme pour obtenir de nouveaux résultats. C’est ce que Fabrice Briatte explique dans sa récente vidéo, publiée sur la chaîne YouTube Innovation 110 %.

Le simple fait de se mettre dans un cadre différent de réflexion pourrait vous ouvrir de nouvelles perspectives et opportunités. « L’innovation se développe en changeant votre façon de voir votre environnement et votre activité ; pensez et agissez autrement pour trouver de nouvelles solutions à vos problématiques et pour créer de la valeur ».

Écouter la vidéo.


Orienter

La transformation numérique est au cœur des entreprises aujourd’hui. Pourtant, les plus petites entreprises peinent encore à prendre le virage. « Le système actuel ne favorise pas les petites entreprises ; il est plutôt axé sur les moyennes et les grandes entreprises. Il est donc impératif de fournir des subventions pour l’embauche de main-d’œuvre qualifiée en lien avec des projets d’IA, mais aussi de travailleurs compétents ayant une expertise en matière de programmation de logiciels, d’analyse de données, d’architecture de systèmes et de systèmes infonuagiques », indique un récent rapport du CIRANO.

Lire l’article paru dans Vecteurs Économie et innovation


 

Pour les entreprises qui sont plus avancées dans leur transformation numérique, les jumeaux numériques deviennent un atout stratégique. En effet, ceux-ci « offrent la chance de disposer d’un référentiel très puissant pour obtenir des informations pertinentes et essentielles pour les opérations et l’entretien d’une usine ou de la chaîne d’approvisionnement d’une organisation ». 

Lire l’article paru dans Vecteurs Économie et innovation


 

Par ailleurs, après l’industrie 4.0, serions-nous déjà arrivé à l’industrie 5.0? C’est ce que croit Louis Duhamel, conseiller stratégique chez Deloitte. « L’industrie 4.0 est une œuvre inachevée. On avait oublié deux composantes importantes, soit l’humain et l’environnement », croit-il.

Selon lui, il faut maintenant tendre vers l’industrie 5.0 qui garde tous les éléments du 4.0 (automatisation, science des données, etc.), tout en devenant un « point de convergence entre le numérique, la performance environnementale et l’humain ».

« Si les entreprises font leur transformation numérique sans tenir compte de l’environnement, ce ne sera pas un succès », insiste Louis Duhamel. Sur le plan des humains, l’industrie 5.0 favorise davantage leur bien-être, en plus de mettre davantage l’accent sur leur formation, insiste le conseiller stratégique. 

En apprendre plus dans cet article.


Connecter 

Un appel à projets est actuellement en cours jusqu’au 5 juillet au Centech. Cette opportunité offrira pour la première fois un volet spécialisé en edtechs (technologies éducatives), grâce à un nouveau partenariat signé entre le Centech et l’Association Edteq, qui regroupe les startups et entreprises de technologies éducatives québécoises. 

Le Programme Accélération propose 12 semaines d’accompagnement pour les jeunes entreprises qui débutent leur projet d’affaires ou encore les entreprises établies qui prévoient lancer une nouvelle ressource. Les entreprises qui auront suivi le programme Accélération pourront éventuellement être sélectionnées pour faire partie du programme Propulsion qui offrira un accompagnement maximal de deux ans.

Connaître les modalités pour déposer une candidature.

En apprendre plus sur le partenariat.


 

La force créatrice du Québec doit pouvoir se déployer. En collaboration avec la SODEC et la Banque Nationale, l’incubateur Zú, qui propulse  les entrepreneurs créatifs qui utilisent la technologie, a mis sur pied un programme d’accompagnement qui préparera une entreprise  à commercialiser une nouvelle technologie. La date limite pour soumettre une candidature est le 10 juin.

« Notre objectif est de favoriser l’émergence d’entreprises d’ici sur l’échiquier de l’innovation technologique au bénéfice des industries créatives. En accompagnant ces entrepreneurs innovants afin d’optimiser leur entrée sur les marchés locaux et internationaux, Zú permettra de valoriser des propriétés intellectuelles non exploitées. » a déclaré Dimitri Gourdin, directeur général chez Zú.

En apprendre plus sur le programme de soutien.


Si vous en voulez encore plus, vous pouvez (re)voir le bulletin 7 jours d’innovation de la semaine dernière.

Vous souhaitez porter à notre attention des réalisations concrètes et des initiatives porteuses en matière d’innovation? Écrivez à [email protected]

 

Partager 

Le bulletin de veille 7 jours d'innovation bientôt livré dans votre boîte courriel

Notre équipe prépare une infolettre qui vous permettra de recevoir directement dans votre boîte courriel l’édition hebdomadaire du bulletin de veille 7 jours d’innovation. Remplir le formulaire pour la recevoir dès qu’elle sera disponible.
Confirmation
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Lire d'autres nouvelles